MagA - Secteur de l'Acropole

Français

Abréviation du Projet: 

MagA

Éphorie(s): 

Ancienne(s) Éphorie(s): 

Type de Recherche : 

Directeur(s) de Projet: 

Co-Directeur de Projet : 

Type de Permis : 

Date du Projet : 

Mardi, Juin 1, 1999 - Mardi, Août 31, 2010

Source de Financement: 

Période du Projet: 

Description du Projet : 

 

L’Acropole fut l'objet d’étude principale de l'équipe grecque. En 2002, le sud de la grande maison hellénistique fut fouillé dans l'espoir d'établir un lien entre cette structure et le complexe environnant datant de la même période. Une porte d'entrée menant au portique de la maison a été découverte. Celle-ci avait été construite au sommet de structures anciennes. De nombreux autres éléments architecturaux appartenant à l'habitation ont été mis en évidence, ce qui a permis la confirmation de diverses hypothèses concernant la présence d'un étage supérieur et le placement des fenêtres au deuxième étage.

Par la suite, les fouilles se sont déplacées vers les zones entourant le grand moulin à huile d’olive de période hellénistique. Celles-ci ont été réalisés en partie pour faciliter la mise en place d'une structure permanente qui couvrira tout le bâtiment. Trois sondes ont été creusées le long de la paroi Est du moulin. Ces sondages ont déterminé que des fragments des anciens bâtiments qui étaient déjà en place avant le moulin à huile ont été démolis ou réutilisés dans la construction du moulin.

Plus récemment, trois tranchées ont été ouvertes à l'Est de la grande maison hellénistique. La plupart des murs trouvés à ce stade appartiennent à des structures datées de la première moitié du IVe siècle av. n.è. et semblent être associées à un bâtiment situé sous la maison. L’un des murs était certainement contemporain à la villa, bien que sa fonction nous reste incertaine (probablement un mur de terrasse). Les fouilles à l'arrière de la villa ont été achevées en 2008 et ont atteint une profondeur de 10 m. Une stèle a été découverte avec une inscription portant le nom de Zeus, dieu du tonnerre et de la foudre. Une stèle identique à celle-ci avait été trouvée à proximité dix ans plus tôt. Ces inscriptions mettent de l’avant la théorie selon laquelle les habitants d'Argilos étaient concernés par le foudre, le tonnerre et les éclairs.

En 2011, lors d’une campagne de prospection, nous avons pu observer à l’extrémité Sud-Est de l’acropole les vestiges d’une grande structure. Deux ans plus tard, nous avons donc entrepris la fouille de cette structure rectangulaire, mais malheureusement elle fut arasée au niveau des fondation. Le plan de cette structure et la dimension des assises de fondation font penser à une tour de garde et/ou d’observation. Derrière cette structure se trouve une large rue qui paraissait longer la crête de l’acropole. En 2014, nous avons poursuivi le dégagement de la rue vers l’Est et le Nord. En 2015, une équipe réduite a poussé plus loin vers l’Ouest la fouille de la rue et comme on pouvait s’y attendre, la rue se poursuit, mais elle est plus abîmée et semble changer de direction. Il faudra ouvrir d’avantage ce secteur afin de comprendre exactement ce qui se passe.

Composante : 

Site Web du Projet: 

http://www.argilos.org