À propos du Portail

Introduction

Une généreuse subvention de Thrace Gold Mining, SA, une filiale de la Eldorado Gold Corporation (Vancouver), a permis à l'Institut de mettre sur pied un site Web interactif, « Portail vers le Passé » (ou Portail) qui met de l’avant le travail archéologique de l’Institut canadien en Grèce (ICG) depuis 1980. L'Ambassadeur du Canada auprès de la République hellénique, Robert W. Peck, a grandement contribué afin que l’ICG obtienne ce financement. Ce nouveau site fut conçu pour rejoindre un large public au Canada et partout à travers le monde afin de donner accès au travail qui se fait sur les différents chantiers, pour partager les découvertes qui y sont faites et pour divulguer les résultats des recherches archéologiques et scientifiques menées sous l’égide de l'Institut canadien en Grèce. Le tout est bien sûr possible grâce aux permis octroyés par le Ministère grec de la Culture. D’autres organismes culturels partout dans le monde ont créé des portails similaires lors la dernière décennie pour rendre leurs collections accessibles au grand public.

Tous les 18 projets archéologiques de l’ICG depuis 1980 ont un échantillonnage représentatif d’image et d'information liées à leurs travaux de recherche dans le Portail. Les informations et les images sur le site web sont toutes disponibles selon le projet, le site, les découvertes, les images, l’institution, le chercheur, l’expertise de recherche et d'autres critères. En rendant disponibles toutes ces données en ligne, les différents projets et l'ICG obtiendront assurément une reconnaissance plus large de la mise en valeur culturelle qu'ils ont effectué en Grèce au cours des quatre dernières décennies. Les découvertes vont de la période Mésolithique (IXe millénaire avant notre ère) jusqu’au 20ème siècle. Il est donc possible de trouver dans chaque composante des informations spécifiques.

Après chaque saison de fouille ou de prospection les nouvelles données et images propres à chaque projet seront mises à jour dans le Portail. Les nouveaux projets seront ajoutés au fur et à mesure qu'ils sont approuvés et que leur travail sur le chantier est complété. La documentation d’anciens projets sera ajoutée dès qu’elle sera disponible.

En plus des projets archéologiques le Portail comprend des images et des informations relatives à la Collection de négatif photographique Frederick E. Winter. Le regretté professeur Winter (Université de Toronto) a fait don aux Archives de l'Institut de sa collection de négatif photographique (Noir et blanc) qu'il a pris au cours d'une longue carrière axée sur l'étude de l'architecture militaire grecque et romaine ainsi que l’étude des bâtiments hellénistiques. Cette collection couvre la Grèce, la Turquie et l'Italie de 1956-1986.

Le Portail vers le passé est l’une des composantes de l’ICG faisant la démonstration des efforts continus de l’Institut pour préserver, classer, organiser et de rendre accessible les archives de l'Institut et celles des différents projets archéologiques sous l'égide de l'Institut.

 

Langues du Portail

Les langues utilisées dans le Portail sont l'anglais, le français et le grec. Pour le moment, les entrées du site : Images, Découvertes, Archives, Personnes et Institutions seront en français et en anglais.

 

Composantes du Portail

Galerie

La Galerie est une fonction où toutes les images stockées dans le Portail sont disposées dans un ordre aléatoire. Elle donne à l'utilisateur une idée de l’importance et l’amplitude de la collection d'images du Portail.

Projets

Le contenu de cette section est utilisé pour décrire une activité archéologique telle qu’une fouille systématique, une prospection de chantier ou une saison d’étude de matériel et de vestige.

Un « Projet » représente le travail archéologique, quelle que soit sa nature, entrepris par un ou plusieurs chercheurs / co-chercheurs sous la tutelle de l'Institut et qui possède un permis du Ministère grec de la Culture. Ce permis peut être attribué pour un travail dit indépendant ou pour une recherche coopérative (synergasia) avec un ou plusieurs collègues grecs appartenant à l’une des Éphories du Service archéologique hellénique. La durée des différents projets peut varier d'une année à plusieurs années réparties sur une période de temps.

Un projet peut avoir plusieurs types de méthode de collecte de données ou de « Composante » au cours de la période où il y a travail de chantier. Autrement dit, un projet pourrait commencer par une prospection générale d'une zone de recherche définie suivie par une autre prospection plus spécifique d'un ou plusieurs sites archéologiques trouvés à l’intérieur de cette zone de recherche. Par la suite, le site pourrait éventuellement être fouillé. Une prospection géophysique pourrait être entreprise au cours de l'étape précédente ou avant le début de la fouille.

La prospection intensive d’un site peut avoir des « sous-composantes » qui se concentrent sur les différentes zones de ce site. Une fouille a normalement une série d'emplacements ou de secteurs définis où les fouilles sont entreprises. Ceux-ci peuvent être des zones significatives du site et/ou des bâtiments spécifiques au sein d'un secteur de fouille.

Ainsi, il existe souvent une structure hiérarchique au sein d'un « Projet » ce qui donne : Projet -> Composante (s) -> Sous-composante (s). Il convient d’ajouter que les deux derniers niveaux ne sont pas toujours présents dans les projets moins complexes et/ou les projets qui ont des objectifs de recherches limités et/ou qui ont seulement connus quelques années de recherches sur le terrain.

Les informations fournies pour chacune des composantes et sous-composantes se concentrent principalement sur les détails spécifiques qui leurs sont liés. Dans tous les cas, les textes représentent un bref résumé des résultats. Pour un rapport complet des recherches, il faut consulter les publications citées dans la bibliographie de ce projet.

En plus des informations concernant le travail de chantier de chaque projet, les publications relatives à ces projets sont énumérées dans la section Bibliographie. À l'avenir, les articles et les contributions éditées sous forme de volumes qui se trouvent dans la Bibliographie seront disponibles en format PDF.

Il est important de noter ici la différence entre un « Projet » et un « Site ». Un projet se réfère à un effort global de recherche mené par un groupe particulier de chercheurs ; un site est un lieu géographique spécifique où un travail de terrain quelconque fut entrepris par un projet et à partir duquel il y a des informations archéologiques et images dans le Portail.

Sites

Le contenu de cette section est utilisé pour décrire un site archéologique spécifique ou un monument, sa relation avec un projet, sa situation géographique et son administration. Les différents sites sont numérotés dans l'ordre à partir de CIG001.

Un « Site » est un lieu géographique spécifique au sein de vestiges antiques où, habituellement, une forme d'enquête archéologique a été menée par un projet. Ces sites se distinguent dans le Portail lorsque des images leurs sont directement rattachées. Tous les sites qui ont été fouillés par des projets de l'Institut sont inclus dans cette section. Pour les résultats de prospections, seuls les « lieux de découverte » ou « sites archéologiques » où du matériel archéologique et des vestiges antiques ont été enregistrés et qui sont illustrés par une ou plusieurs « Images » sont désignés comme un « Sites ». De ce fait, la plupart des « lieux de découverte » ou « sites archéologiques » ne se trouvent pas dans ce Portail.

Images

La pièce maitresse du Portail est la section « Images ». Cette section contient les images numériques et fichiers multimédias. Ces derniers sont les principaux objets étant catalogués dans le dépôt numérique de l’ICG. Ces images mettent en valeur le travail effectué par les différents projets et les découvertes qui s’y rattachent. Elles peuvent être par exemple la vue d'ensemble d’une zone de recherche, des photos de chercheurs sur leur chantier de fouille ou des environs, des photographies aériennes, des images satellites, des cartes, des images SIG, des résultats de prospections transects et points de collecte, des plans de sites, des plans de tranchées et de sections, des plans architecturaux, des reconstitutions de bâtiments anciens ainsi que des photographies et des dessins d'objets. Chaque image a un numéro d'enregistrement unique (AOnnnn.1) qui est en fonction de son numéro d'objet (voir ci-dessous). À partir d'une image individuelle, on peut naviguer sur la page du projet qui lui est rattachée et trouver le site spécifique (si applicable) où elle a été trouvée. Nous pouvons aussi chercher des types d'images en fonction de la catégorie dans laquelle ils ont été étiquetés.

Découvertes

Les « Découvertes » archéologiques sont les artefacts (fait par l’homme / objets modifiés) qui ont été trouvés dans le cadre d’activités de prospection ou de fouille d'un projet archéologique. Pour la plupart des projets les Découvertes qui sont présentées comprennent un échantillon représentatif des types d'artefacts trouvés, des objets déterminant pour la chronologie et/ou la fonction (s) d'un contexte archéologique particulier, mais aussi les découvertes avec des particularités artistiques.

Ceux-ci sont enregistrés dans l'ordre croissant dans lequel le projet les a découverts (à savoir SNAP001, SNAP002, ...). On peut aussi chercher des types particuliers d'objets sous les catégories par lesquelles ils ont été catalogués.

Archives

Cette section est utilisée pour décrire un « Objet d’Archive » que l'Institut a en sa possession. Il peut s’agir d’un objet physique ou numérique. Un objet numérique doit être catalogué deux fois. La première fois comme un objet d'archive et la deuxième selon la version dans laquelle elle est présentée. Pour être inclus dans les objets physiques du Portail les archives doivent être numérisés par balayage. (Croquis au crayon, dessin à l’encre sur vélin, négatifs ou photographies en noir et blanc, diapositives couleur, etc.)

Le noyau de cette archive numérique en ligne est la section « Archives ». Les informations (métadonnées) concernant la source d'origine pour une image, son format, quand et par qui elle a été créée et comment elle a été acquise par l'Institut sont documentées pour chaque « Image » dans la section « Archives ». Un numéro d'entrée unique est attribué pour chaque élément qui si trouve.

Chaque archive reçoit un numéro d'enregistrement unique (i, e, AOnnnn). Ce numéro d'enregistrement est la source du numéro d'enregistrement de chaque image (i.e. AOnnnn.1).

Personnel

Les membres d’équipe d’une fouille archéologique, son personnel technique et de soutien, toute personne étant impliquée dans la publication des résultats d’un projet de l’Institut ainsi que ceux qui sont impliqués dans la préparation du Portail sont énumérés sous la rubrique « Personnel ».

La description de chaque individu dans la section Personnel peut être simple et brève (nom, titre (s), affiliation de projet et son rôle, affiliation institutionnelle, courriel, et le champ d'expertise) ou plus complète tel qu’un curriculum vitae accompagné d'une photographie. Certaines personnes, il faut le dire, ont participé à plus d'un projet.

On peut aussi rechercher des individus spécifiques dans la base de données.

Institutions

Dans le Portail, « l’Institution » est une université ou un collège (département ou institut), le département ou le service d'un ministère, une agence gouvernementale semi-indépendante, une école étrangère ou un institut archéologique étranger installé Grèce, un organisme indépendant de recherche ou une source de financement. Toutes les personnes qui sont indiquées dans « Personnel » sont, par conséquent, associées à une ou plusieurs de ces institutions. Les projets reçoivent souvent une certaine forme de financement et/ou le soutien de ces institutions. Toutes les institutions associées à un projet sont indiquées dans cette section.

On peut naviguer d’une section à l’autre (« Institutions », « Personnel », « Projets », etc.) sans aucun problème. Les institutions peuvent facilement être trouvées dans la base de données.

 

Français